samedi 28 mai 2016

Everything, Everything - Nicola Yoon

Bonjour à tous!

Alors oui, même si j'ai dit que je ne m'imposais plus rien avec ce blog il y a quelques mois, j'ai un peu honte d'avoir pris autant de temps avant de reposter un autre article.



Je reviens avec un coup de coeur, Everything, Everything est le premier roman de Nicola Yoon et son mari a réalisé les illustrations du livre. Je vous laisse avec le résumé du livre avant de vous donner mon avis.


  • Broché: 370 pages
  • Editeur : Bayard Jeunesse
  • Prix : 16,90 EUR

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


Alors, ce livre, c'est le premier livre que j'ai relu depuis des mois, juste après mes partiels. Je n'ai eu le temps de ne rien lire, à part pour mes cours et mes cours ces derniers mois. Le peu de temps de libre que j'avais était pour mon travail et le dessin. Et même si j'ai aimé mon année scolaire, car je suis dans un milieu que j'aime et tant pis pour les débouchés et tout le tralala. Cette année n'a pas été évidente physiquement pour moi, j'ai été pas mal malade, les 3/4 de mes révisions ont été faites depuis mon lit. Alors évidemment, cette histoire faisait écho à ce que je vis, même si ce n'est pas au même degré que notre personnage. J'avais peur que ça soit trop larmoyant. Et de suite, le format m'a surprise. Il y a des graphismes, des notes, des e-mails, des dessins, ce qui allège considérablement la lecture d'un point de vue quantitatif (mais pas qualitatif), mais aussi donne un peu de légèreté à l'histoire. Madeline Whittier est attachante et forte, elle va découvrir qu'elle n'a pas à subir son état et même si le déclic vient d'un garçon, ce n'est pas, du moins je ne trouve pas, une histoire cul-cul, bien au contraire. 

La fin est, époustouflante, je ne m'y attendais ABSOLUMENT pas, néanmoins, la conclusion du livre aurait peut-être mérité quelques pages supplémentaires. Je ne veux pas trop en dévoilé, mais sincèrement, c'est une lecture que vous devez faire, je vous le conseille. Vraiment. Je ne veux pas trop en dire, il fait 400 pages, mais il se lit en une soirée et si je vous en dévoile plus, il ne vous restera plus grand chose à lire. 

À savoir: Les personnages sont touchants, les sentiments bien retranscrits, vous allez être surpris. 



4 commentaires:

  1. Jamais entendu parler, mais j'avoue que tu me donnes vraiment envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! Tu devrais essayer, parfait pour cet été, bises!

      Supprimer
  2. J'ai vu le livre l'autre jour je ne sais plus où et j'avais été irrésistiblement attirée par la couverture :) Et du coup, ton avis donne envie de se jeter dessus ^^ Je me le note pour plus tard (budget serré en ce moment ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait te plaire, tu me diras ce que tu en as pensé quand tu l'auras lu =) Bises!

      Supprimer