dimanche 8 janvier 2017

Pourquoi est-ce important de s'aimer et d'avoir confiance en soi?

Hello!

La réponse la plus courte à la question ci-dessus serait: PARCE QUE 

Alors oui, un post qui n'a rien à voir avec les livres, mais que j'ai envie de faire. Il va être décousu, il va aller dans tous les sens et il va être long. Plus sérieusement pourquoi est-ce SI important de s'aimer pour ce que nous sommes, de ne pas attendre que les autres nous aime et d'avoir confiance en soi ? Car nous avons qu'une vie. Et c'est à l'âge de mes 25 ans seulement que je commence enfin à comprendre pourquoi et surtout à savoir comment m'aimer. Et surtout comprendre que finalement tant que nous sommes en bonne santé et heureux, tout le reste est superficiel.


Quand nous avons un corps qui ne fonctionne pas correctement et qui nous empêche de faire ce que l'on veut, on se met à le détester. Pas pour l'aspect qu'il a, mais parce qu'il fonctionne mal. Mon année 2015-2016 c'est pour cette raison que je détestais mon corps. Mais avant ça, de mes 12 ans jusqu'à mes 23 ans, je le détestais parce qu'il n'était jamais assez bien. La minceur a toujours été quelque chose d'important dans ma famille, quitte à faire des régimes drastiques. Je ne blâme aucune personne de ma famille évidemment et je ne reporte ABSOLUMENT rien sur eux. Mais la confiance que j'ai l'impression d'avoir aujourd'hui et le fait que je m'aime, j'ai dû faire cette quête toute seule. Refuser de laisser ma vie être dictée par des "Quand j'aurais 10/15/20 kilos en moins, je pourrais - porter une jupe, draguer des garçons, me mettre en maillot de bain, sourire et rire à pleines dents, etc, etc...". Dans mon esprit, ce n'est plus quelque chose d'envisageable, parce que ma vie, je n'en ai qu'une et me priver de faire des choses, d'avoir le droit d'être qui je veux, je ne suis donc plus partisane des phrases que "Si je change ce qui me dérange chez moi, je pourrais commencer à vivre". 

Alors oui, je serais surement plus jolie si j'avais 15 kilos de moins, je plairais à plus de monde et surement aussi si je me faisais opérer du nez pour retirer cette vilaine bosse que j'ai depuis que j'ai eu un choc quand j'avais 12/13 ans. Mais je ne le ferais jamais, parce que c'est mon nez (bien qu'on me l'ait proposé comme cadeau pour mes 18 ans à plusieurs reprises). Pour ce qui est du poids, en ce moment, je maigris progressivement, mais plus JAMAIS je ne ferais de régime. Une alimentation saine (ce qui signifie manger de tout en quantité suffisante ) et en ayant une activité sportive régulière me suffit, il se trouve que comme je l'ai déjà mentionné, depuis ces 6 derniers mois, le poids que j'avais en trop à cause de mes problèmes de santé s'en va petit à petit. Évidemment que je suis contente de pouvoir reporter des vêtements qui ne m'allaient plus. Mais est-ce que je suis plus heureuse parce que j'ai perdu du poids ou parce que je suis en bonne santé ? La réponse est parce que je suis en bonne santé. Est-ce que je veux maigrir pour faire une taille 38 ? La réponse est NON car j'aime avoir de la poitrine, j'aime mes hanches, mes fesses. Donc je vais au contraire aimer mon corps, le soutenir et voir où nous irons ensemble, mais jamais plus je ne le ferais souffrir en me privant de nourriture ou en faisant 1h30 de sport par jour chaque jour de la semaine. Et si je fais une taille 42 toute ma vie ? Ça ne m'empêchera pas de vivre ma vie et de l'aimer ! 
Ce processus, pourtant, a prit du temps, j'ai dû essayer de trouver des modèles à qui m'identifier. Et merci, il y en a ! Et c'est quand j'ai vu que les corps de ces femmes belles, intelligentes, talentueuses et avec de belles formes qui ne me choquaient pas et qu'au contraire, je les trouvais superbes. Pourquoi je n'arrive pas à aimer mon corps pour ce qu'il est ? Et c'est au moment précis où tu comprends que ce n'est pas l'image que tu vois dans le miroir qu'il faut changer, mais la vision de la beauté et du corps "parfait" que tu as dans la tête qui est erronée que tout commence à prendre forme. 

Ça commence doucement, on va faire plus attention à soi, essayer de plus se mettre en valeur, de se trouver belle, mais cette fois, on le fait pour soi. Ne plus porter ces vêtements pour cacher son corps, car c'est ce que je faisais, je m'habillais sans plaisir parce qu'il fallait le faire et cacher toutes ces formes. Le maquillage, je disais "Je ne peux pas être GROSSE et en plus ne pas m'apprêter, que vont penser les gens ?". Maintenant, je me sens bien dans ma peau, je ne plais pas à tout le monde et TANT MIEUX! Je me plais à moi et c'est l'essentiel, car je me sens bien dans mon corps et plus jamais je ne laisserais qui que ce soi me déstabiliser par des railleries ou des regards ou des réflexions. Ce n'est pas moi le problème s'ils ont un problème avec mon image, ce n'est pas à moi de prendre en charge leurs insécurités ou leur vision de ce que doit être une personne pour oser exister en tant que personne. 
Et oui, il y aura toujours des choses frustrantes, injustes et surtout dans les magasins de vêtements où mon moral est (encore aujourd'hui) au plus bas quand j'en ressors. Mais il ne faut surtout pas se déprécier ou croire que nous sommes le problème pour autant. 

Et les hommes (/ femmes) dans tout ça ? Je vais être brève. Si un homme (/ femme) vous fait douter de vous, veut vous faire changer ou que votre corps le freine, qu'il aille se faire voir. Ne perdez pas votre temps avec des cons (/ connes)! Bizarrement, mon poids ne m'a jamais empêché d'avoir des hommes dans ma vie (relations sérieuses ou pas). Donc ceux qui ne sont pas contents, qu'ils aillent au diable. Il y aura toujours des gens gentils, bienveillants et aimants dans votre vie. Les autres n'en valent pas la peine. 



Je vais vous laisser sur ces bonnes paroles avec quelques vidéos qui donnent confiance, du baume au cœur (en anglais, désolé). 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire